Nazi Lauck NSDAP/AO Francais Nouvelles NS 100-12 . . .

Nazi Lauck NSDAP/AO

Nouvelles NS

du NSDAP/AO internet-édition française

#100/12 automne 1999 (110)

La NSDAP/AO a créé ce bulletin de Nouvelles NS pour une amélioration de la communication avec des camarades, des organisations et des revues dans des pays où il ne publie pas pour l’instant de journal. (Par Ex NS Kampfruf en langue allemande depuis 1973 en The New Order en langue anglaise depuis 1975.) 200 Fr. Franc pour les douze prochaines éditions.

Des collaborateurs dans les différentes espaces linguistiques sont recherchés. La connaissance de l’allemand ou de l’anglais est une nécessité, afin de pouvoir s’entendre avec l’Office du NSDAP/AO comme pour le travail de traduction.

Les différentes éditions en langues peuvent paraître à des moments différents et ne pas être identiques en contenu.

NSDAP/AO, P.O. Box 6414, Lincoln, NE 68506 USA

Qui était Adolf Hitler?

por Michaël Storm

Notre Führer Adolf Hitler était un homme très doué. Il remplit beaucoup de rôles extremement ardus, incluant le chef de guerre, le leader politique et le constructeur, pour en citer seulement quelques uns.

Personellement je peuse que le rôle le plus souvent reconnu - c.a.d. le chef de guerre - n’était pas le véritable homme intérieur. Bien qu’il prenait goût à la tache avec toute son énergie, ce n’était pas sa vocation intérieure. (Par exemple il refusa de convertir l’économie au besoin de la guerre totale jusqu’à la finde 1943, et le contingent des Allemandes dans l’effort de guerre jusqu’à 1944, parce qu’il esperait finir la guerre avec succès sans avoir à modifier le travail de sa vie.)

Bien qu’il était certainement un leader politique véritablement doué et un dynamique homme d’état, ils s’agissaient de rôles extérieurs qui ne satisfaisaient toujours pas l’homme intérieur. Après la crise d’Hiver sur le front de l’est. Ils prirent le "siège arrière" du rôle de chef de guerre que le Führer fut forcé d’as-sumer.

L’essense intérieure d’Adolf Hitler, qui est visible à travers toute sa vie est celle du constructeur. C’est le but de l’article de son anniversaire cette année d’examiner ce fait. Contrairement à l’image négative des médias juifs, notere Führer bien aimé était le leader le plus positif et le plus constructif de l’histoire.

Quand il était un jeune homme, il voulut être peintre, et il gagna même sa vie comme un artiste. (Voir le magnifique livre - Adolf Hitler, The Unknown Artist - article #082, 240 FF dans notre liste de livre.) Cependant il n’en fut pas un, jusqu’ à ce qu’il posa sa candidature à l’université à Vienne ou il découvrit sa véritable vocation intérieure. L’institut de l’art rejeta sa candidature ce qui brisa son coeur. Mais ils lui dirent que son futur se trauvait dans le domaine de l’architecture et qu’il devrait s’adresser à ce domaine.

Tout au long de sa vie Adolf Hitler dessina maisons, immenbles, stades, ponts, quartiers de travail et entières villes. Chaque, amenérent l’empreinte personnelle à son plus intérieur soi. Le fut la tache d’Al-bert Speer comme chef d’architecture du Reich que de prendre les idées, schémas, dessins et modèles du Führer pour les transformer à la réalite. (Voir l’im-pressionant livre, Architektur und bildende Kunst 1933-1945 - article 0413, 270 FF dans notre liste de livre.) Les travaux concrets de glace et d’acier surgirent dans toute l’Allemagne : Les rêves du Führer prenaient forme. Son programme de construction continua de 1933 à 1945. Mais l’Allemagne n’avait pas assez de travailleurs ou de matières premières pour commencer même une fraction des projets envisagés durant cette courte période de 10 ans.

L’Armement de l’Allemagne prit une seconde position, après son programme de construction jusqu’en 1944. En 1938 la France seule dépassait l’Allemagne en armement. En 1939 la Grande Bretagne dépensa plus de ressources pour la RAF, qu’ Hermann Goe-ring le fit pour la Luftwaffe. En 1940 la France avait deux fait plus de chars d’assaut modernes que l’Allemagne en avait. Et ses deux soi-disant démocracies affectueuses de la paix étaient les plus faibles dans la massive coalition alliée des pouvoirs qui encerclérent l’Allemagne dans la plus monstrueuse guerre connue de l’humanité. Il fallut cependant plus de 6 ans pour les USA, URSS, la Grande Bretagne, la France, etc...pour écraser la petite Allemagne.

Manifestement la création physique des immenbles et des citées était une très grande priorité pour le Führer. Pourtant, même ces projets gigantesques ne parvinrent pas à prouver largement son soi intérieur, qui était beaucoup plus grand.

Quand Adolf Hitler rejoignit l’inconnu NSDAP comme son Septiéme membre, il commença une campagne pour créer une puissante machine politique, qui grandit de l’cebscurité ou mouvement gigantesque que nous voyons dans le film magnétique Le Triomphe de la Volonte. Rien n’aurait été possible sans son énergie intérieure. Construire la machinerie intérieure n’était pas un accomplissement facile, et les formidables ennemis durent combattre tout ou long. Comme l’arme politique du parti grandissait avec des millions de membres, le Führer créa de nombreuses branches ou mouvement pour que chaque membre puisse remplir sa destiné personnelle. Les plus célebres furent les SS, les SA et les Jeunesses Hitlériennes. Mais des douzaines d’autres aussi grandes organisations existèrent, qui supportèrent travailleurs, fermiers, étudiants, etc... Leurs adhésions écrasérent même les 2 millions d’hommes de la SA. Le génie du Führer était si grand que virtuellement tout le monde était inclus dans le tissu national ou ils dérivaient de ce qu’ils faisaient le mieux et cela à tour de rôle unifait le peuple comme personne n’avait su le faire jusqu’ alors.

Adolf Hitler ne contruisit pas seulement le plus incomparable mouvement politique dans l’histoire de l’humanité - sans les plus infavorables conditions que l’ou puisse imaginer - mais il créa aussi la plus forte économie dans l’Europe. Quand le Führer pris le pouvoir le 30 Janvier 1933, l’économie de l’Allemagne était un chaos inéxorable. Le chomage dépassait plus de 25% de la population. Le Deutschmark ne valait plus rien. Le commerce international était impossible à cause de la dépression juive mondiale et du refus de la Grande Bretagne d’autoriser l’Allemagne à l’accés aux marchés mondiaux. Même un union de droits et de douanes avec l’Autriche était interdit par le mauvais traité de Versailles. En bref, l’Allemagne était dans le dénuement et entourée par un mur de protec-tionisme des nations hostiles. L’Allemagne devait rester une économie – esclave pour tout le temps. Pour ajouter une insulte a la blessure, la juiverie mondiale, basée à New York, déclara la guerra à l’Allemagne Nationale-Socialiste. Ils appélerent à un boy-cott économie mondial et aux connections politiques mondiales pour étrangler l’Allemagne.

Le Führer resta inébranlable par la tâche appara-ment sans espoir. Pendant ses heures ou il assumait le direction de l’était sans gouvernail, il commença la tâche Herculienne de construire une nouvelle économie nationale. Avec une vitesse incroyable le Führer et son énergie transformèrent l’économie moribunde en une économie de vitalité, de force et de vigueur. Des millions d’hommes retournèrent ou travail. Les familles pouvaient de nouveau recommencer. Un véritable sens de l’espair infiltra tous les tissus de l’arbre Allemand. Dès 1938 l’économie Allemand était la plus forte d’Europe. Elle souffrait même d’un manque aigu main d’ouevre. Italiens, Polonais et Françis s’installérent en masse en Allemagne pour nourrir leurs familles. Tristement pour la paix mondiale, seulement l’Allemagne Nationale Socialiste combattit pour que sa route soit libre des tentacules juives de la crise mondiale. Les USA était toujours dans ses étreintes le 7 Décembre 1941 et l’Angleterre ne s’en échappa jamais.

La guerre fournit juste un rationnement forcé, et après la guerra l’Angleterre re sombra dans sa massive depression d’avant-guerre – moins son Empire.

Aussi fantastiques que ces réalisations le soient - la construction des cités, du parti, et de l’économie elles ne sont pas les réalisations courronnant la vie du Führer.

Dans les années 1930, Adolf Hitler assura les leaders du monde à plusieurs reprises que le National Socialisme n’était pas pour l’exportation, comparant sa politique avec le Bolchevisme juif international qui étaient en train d’envahir toutes les nationes envue de la conquete du monde pour leur "super-état" Marxiste et Juif.

La révolution Nationale-Socialiste n’était faite que pour l’Allemagne et les démocraties ploutocratiques dégénérées n’avaient pas à s’inquieter. Mais elles s’inqui étèrent!

La haine juive contre une résurgence de la pureté Aryenne culmina dans une guerre mondial avec l’Allemagne Nationale Socialiste opposée aux clones juifs. La guerre commença comme une lutte nationale avec l’Allemagne combattant pour la survie Allemande dans une hostile guerre controlée par les juifs. Cependent, comme la guerre progressairt des dizaines de milliers de volontaires s’ammassérent sans la bannière Nationale Socialiste pour combattre pas seulement pour l’Allemagne mais pour un Ordre Nouveau Mondial. Leur but était de créer une Europe Aryenne Unie.

D’abord Hitler fut content, il voulait seulement que l’Allemagne soit laissée en paix. Mais immédiatement il devient clair que la guerre ne pouvait pas être localisée; ses opinions évoluérent d’une point de vue Allemand en un point de une Européen pan-Aryen! La minuscule Allemagne deviendrait l’energie conduisant à une Europe Nationale Socialiste Aryenne unie s’étendant de Lisbonne à Miscou. Elle deviendrait une imbattable super-puissance et bien plus qu’un match entre la ploutocratie juive des USA et Bolchevisme juif de l’URSS. Le Général Léon Degrelle mena sa division Waffen SS Belge sur le front de l’Est. Ses troupes combatirent pour la place de la Belgique dans une Europe Pan-Aryenne. Hitler le tenit dans sa plus haute estime. En 1945, il dit même que s’il eut un fils, il aurait voulu qui il sait comme Léon Degrelle!

Avant la fin de la guerre le Führer avait construit une véritable mouvement Européen Pan-Aryen qui abritait des centaines de milliers d’hommes, pas seulement pour le supporter mais pour combattre et verser leur sang pour celui-ci même dans les dernières heures sans espair du Reich. Le Bunker du Führer à Berlin fut défendu jusqui à la fin par les volontaires étrangers du la Waffen SS.

L’incroyable prouesse d’unifier une Europe qui avait été divisée depuis des siècles durant n’était pas seulement la réalisation couronnante du Führer. C’était aussi le catalyseur qui continue à élaborer le National Socialisme d’un mouvement exclusivement Allemand ou phénomène Pan-Aryen Mondial d’aujourd’hui. Ce rêve d’une véritable paix mondiale brûle dans les coeurs de millions d’hommes Blancs tout autour du globe.

Adolf Hitler était le plus grand de tous les leaders. San héritage pour nous est sa conception de la Paix Mondial basée sur l’Ordre Nouveau Mondial du National-Socialisme Pan-Aryen. Avec simplicité, touts les hommes Blancs seront munis dans une fraternité Aryenne ou nous partagerons les bontés de notre génie collectif, de notre labeur et de notre supériorité raciale.

Le 20 Avril est l’anniversaire de notre bien-aimé leader Adolf Hitler. Pendant que chaque abonné, partisan et activiste le célébre, demandez-vous "Que devrais je faire pour compléter le plus important travail du Führer/ Que puis-je faire pour sécuriser la survie de mes enfants Aryens dans ce monde non-Blanc plus que jamais hostile.~"

En mémoire qu rêve d’une Race Aryenne unie de notre leader tombé, Adolf Hitler.

Heil Hitler!

- Nouvelles NS #5

Ensemble nous sommes forts !

par Gerhard Lauck - Dirigeant du NSDAP/AO

Camarades Nationaux-socialistes !

La race blanche est bien devant le plus difficule combat pour sa survie dans toute son histoire. Je dis cela pour plusieurs motifs. Premièrement : En nombre, nous allons devenir de plus en plus une minorité sur cette planète. Deuxièmement : ( et plus grave encore ! ) nos blanches patries vont être submergées avec succès par des hordes de non-blancs. Conquête au moyen de l’immigration ). Troisièment : Chaque pays blanc sans exception a un gouvernement ouvertement anti-blanc qui organise activement l’assassinat de son propre peuple. Quatrièmement : Nos concitoyens de race sont pour la plus grande partie rendus abrutis, au point qu’ils acceptent ce crime anti-blanc quand ils n’y participent pas, en raison d’un manque de résistance et par là-même s’exposent au plus grand danger imaginable : la mort définitive de la race blanche sur la surface terrestre !

Nationaux-socialistes !

Maintenant vient le temps pour chaque homme, femme et enfant conscients de leur race, d’organiser de toutes leurs forces la résistance blanche. Il n’y a qu’un remède contre le libéralisme judïque. Il s’appelle National-socialisme !

Trop longtemps de petits groupuscules de Nationaux-socialistes ou même de combattants individuels, ont combattu seuls et isolés...remplis de frustration et de doute...sans aide et furieux au regard de l’attaque massive de l’ennemi dans tous les domains : État, médias, économie, structures de l’enseignement et même dans les églises.

Maintenant arrive le temps pour tous les Nationaux-socialistes, partout dans le monde, de se dresser ensemble. S’aider les uns les autres autant que possible. Opposer une résistance plus grande à un ennemi plus grand. Et je ne désire pas seulement une belle explication de solidarité, je pense à une aide concrète ! C’est pour cela que le NSDAP/AO édite des journaux nationaux-socialistes de grands formats dans quatre langues... et c’est pour cela que nous voulons développer encore cette presse internationale.

Pour quelques 20 années, le NSDAP/AO a été le " fer de lance " du mouvement clandestin NS qui l’approvisionne en " armes de propagande ".

Maintenant nous voulons mettre notre manchine de propagande à la disposition des camarades dans le monde blanc tout entier.

Notre bilan jusqu’aujourd’hui parle de lui-même. Nous pouvons faire beaucoup, pour développer le mouvement NS dans les différents pays. En tous cas, nous ne pouvons remplacer les combattants du front, mais seulement les aider !

Si TU es un combattant, un activiste, et que tu es prêt au travail commun et au sacrifice, afin de construire également dans TON pays le mouvement NS, alors tu peux nous aider à les aider, pour faire exactement cela.

Vous n’avez pas besoin de verser beaucoup d’argent pour les machines à imprimer et les machines de rédaction... vous aurez ensuite le souci que la Police puisse un jour les confisquer ! Nous avons déjà ces machines et les mettons volontiers à votre disposition. En tous cas, nous avons aussi besoin de votre aide : 1 ) rédiger des articles, 2 ) Travail de traduction, 3 ) Distribution de propagande, 4 ) peut-être aide avec " investissement ", et 5 ) couvrir au moins une partie des frais de fabrication.

Une chose est certaine : Vous pouvez beaucop, beaucoup plus avec notre aide qu’avec votre seul poing. Homme pour homme, heure pour heure, Franc pour Franc vos peines auront un effet plus grand dans le cadre d’un travail commun avec le NSDAP/AO que seul sans nos moyens. Demandez à nos camarades en Allemagne, Hongrie, Suède et ailleurs !

Nouvellement, nous avons reçu en un seul jour des lettres de camarades dans trois différents pats avec la même pensée : " Formidable, que vous ayez maintenant des journaux en quatre langues.... mais quand paraitra quelque chose aussi dans MA propre langue natale ". Maintenant, vous l’avez - et Vous - Votre chance !

Travaille avec nous ! Tu seras une partie d’une communauté nationale-socialiste mondiale avec des camarades qui sont expérimentés, organisés et dévoués. Tu nous aideras à reconstruire cette machine de propagande NS qui n’a jamais cessé depuis 1945. Et chaque fois qu’un succès NS sera conquis n’importe où sur cette terre, il renforcera le mouvement aussi dans Ton pays.

Nationaux-socialistes !

Nous sommes à vos côtés. Nous sommes prêts au combat. Nous sommes aptes au combat.

Ensemble, nous sommes forts! Engage toi!

Heil Hitler!

- Nouvelles NS #1

Ce que nous Sentons être Magniîique : Voici la Race

Il y avait autrefois d’étranges personnes en Allemagne. Leur slogan - qui est toujours lourdement proclamé dans les pays Anglo-Saxons - était : tout ce qui a un visage humain est égal. Ces étranges prédicateurs, péchant des mensonges délibérés et déments auraient dû marcher avec nous quand nous entrâmes dans les ghettos de Lublin et de Varsovie ou quand nous rassemblâmes les premiers prisonniers Noirs à l’Ouest! Nous les aurions autorisé avec plaisir à se reproduire avec leur "fréres" aux pieds plats, aux énormes nez et aux lévres gigantesques. Ce genre de doctrine était capable d’apparaître au sein de notre peuple car beaucoup pensaient qu’il s’agissait d’une coincidence si à l’intérieur d’un clan, des enfants vinrent au monde avec des cheveux Blonds ou Bruns, les uns grands, les autres petits, certains minces et d’autres gros. Même nos fermiers, qui sont d’excel-lents éleveurs avec une exacte connaissance de nos animaux familliers, parurent avoir un avis incensé et même immoral concernant la reproduction humaine.

C’est une réussite si notre peuple discute de la race maintenant.

Mais nous sommes certainement toujours loin de la prise de conscience concernant les resultats qui résultent - pour chacun de nous - d’une conséquence scientifique.

Et c’est même plus dur de reconnaître le fonctionnement des lois raciales dans ces secteurs qui apparaissent jusqu’à présent enlevés du physique/ex-terne, et qui mentent concernant les sentiments, puisque tout le monde considere ce mode de sentiments comme un chose privée. Et même si l’égalité des visages n’est plus crue, néanmoins beaucoup croient toujours que tous les homme sont égaux dans les sentiments tels que l’amour, l’ aversion, la beauté et la justice...

La Madonna au Mille Formes

Nous savons tous que les gens sont plus honnettes quand ils se sentent inobservés et sont entrainés dans quelque chose avec des profonds sentiments. Nous, trouvons cette condition, par exemple, dans des temps religieux quand les sentiments religieux don-nérent formes aux mots et aux chiffres. Si un ouvrier pieux entrepend de faire le portrait de la Ste. Mère ou de Dieu par une sculpture, alors il met dans ce travail ses plus profondes perceptions de la dignitié, de la tendresse et de la beauté ainsi que toutes ces perceptions qui mentent à son peuple et à ces camarades raciaux autour de lui.

La Christiannité s’est intentionellement répandue dans de nombreaux pays, peuples et races, et a pris le même grand concepte de la Madonna, la Mère Marie. Quand nous regardons les images de la Madonna à travers le monde, nous sommes stupéfaits de voir combien ce concepte est reflété dans les coeurs de beaucoup de races de notre planété Ici, en Allemagne, nous voyons les Madonnas Gothiques blondes, tendres aux yeux bleux; les representations négres sont noires comme poix, avec des lévres épaisses, la Ma-donna de Chine a des yeux bridés et de larges pomet-tes. Mais mêmes à l’intérieur d’un même continent, la sous-race dominante détermine l’appartenance. Beaucoup de camarades ont noté la différence entre les églises en Silésie et les St Mères et Dieux Polonais derriére la frontière! La célébre image de la Mère de Dieu à Czentochau est étrange et impénétrable pour nous. Et combien amicales et maternelles les images Allemandes de la Mére et de Dieu nous apparaissent. C’est comme si une fille du peuple, avec son premier enfant devenaient éternels, et comme si cette mére était vraiment la mére de nous tous, "notre chére mére", comme l’Allemand appelle considérablement Marie.

Beaucoup de Peuples Mais Néanmoins UN Idéal

En voyageant parmi les peuples nous pouvons aussi voir quelque chose d’autre, qui est apparemment l’exact contraire; cad le seul et même concepts de l’ultime beauté apparaissant parmi différents peuples, même à des éres différentes et à des niveaux trés différentes de l’évolution culturelle.

Par exemple. Quand un squelette est aujourd’hui excavé de la periode antique de l’Ancienne Gréce ou de l’Ancienne Rôme d’il y a 2000 ans, nous le considérons comme si l’un de nos fréres et en fait un de nos plus beaux, avait été sculpté dans la pierre. Seulement quelques opinions nous semblent étranges et nous l’acceptons sans retenue comme étant un idéal.

Depuis des centaines d’années le monde Allemand manquant de réussites comparables a honoré l’art Grec comme un idéal.

Quelle est l’explication pour cela? Est-ce-que quelqu’un nous a forcé à admettre cette idéal ou nous l’a t on présenté comme tel? Non, ce n’est pas pas- sible sur ce niveau de sentiment. Nous pouvons apprendre à comprendre l’art chinois, le Méxicain et même l’esquimau sur les bases de leur existence, de leur culture et de leur race, mais seulement comme des créations chinoises, Méxicaines et du Groenland.

Le mot "Race" nous donne la clé pour comprendre. Même si nous n’avons hérité de rien d’autre des artistes Grecs - aucun texte, ni écriture. De ces portraits de leur idéal nous pourrions toujours lire qu’ils étaient un peuple de sang Nordique, des immigrants et des descendants de cette grande tribu qui remplir toujours notre pays avec son sang.

C’était le contraire avec nos ancêtres Germaniques. Leurs travaux, probablement créés dans le bois, ont longtemps péris dans le moite sol Allemand. Mais ici, et de cette détoriation parlent les mythes, les sagas et les chansons héroiques.

Ou que la beauté soit décrite, nous lisons des mots tels que "Fort, Grand, Blond". Les femmes sont louées pour leur luisante peau blanche, leur tendresse, et la couleur rose de leurs joues.

La bonne déesse des peuples Germaniques, le vieil idéal "de nos chéres femmes" est Berchta dont le nom-même signifie "lumière", "rayonnant". Même des minutieux détails sont trouvés dans ces vieilles chansons. L’Attitude, la démarche et l’allure d’une personne sont clairement décrite et chaque periode est un portrait sans aucun doute appelant notre propre sensation.

Le Métissage Crée la Confusion de ]a Sensation

Mais ce n’est pas une coincidence que nous atteignions si facilement notre but, quand nous recherchons les idéaux racialement-déterminés de ces vieux temps. Les peuples de ces temps-là étaient toujours trés homogènes racialement, surtout les couches dirigeantes qui produisaient les artistes ou leur donnaient la tâche, la forme et l’exécution.

Au même degré pourtant, les influences entre peuples, ensemble avec les migrations et les crises politiques, augmentérent donc la clarté et leurs idéaux se brouilla. Si nous restons dans le domaine Allemand, par exemple, nous voyons combien la sensation change siècle après siècle, combien les avis de beauté se mélange et alors s’opposent entre eux. Dans l’Allemagne Nordique, les chansons d’amour parlent d’"yeux bleux" du bien-aimé, alors que dans le Sud "brun sombre est la noisette, brun sombre suis-je aussi" retentit. Mais il y a toujours assez d’idéaux communs; la taille, la mincesse, la grande marche, l’allure, la réserve, la diligence, la propreté, la solidi-té.

La pénétration destructrice dans notre sensation vint de l’apporteur de déclin – le Juif. Avec lui, vient l’idéal Juif, l’agression de sa race, dans les domaines Allemands de l’âme. Sans honte, les mêmes monstruosités de l’imagination Juive sont présentées dans les peintures, les livres et dans le théatre. N’étant pas assez satisfait de pouvoir les exposer publiquement, le Juif demande même qui’ils soient admis comme la norme valable du peuple Allemand.

Avec moquerie, tout ce qui est encestral est dé-noncé comme "arrieré" et à "l’esprit étroitement borné", et toute tentative de créer quelque chose de nouveau basé sur la sensation saine est rejeté avec plaisanterie comme étant réactionnaire et primitif. Le moderne est la carte d’atout dans l’art, et les observateurs induits en erreur doivent, soit, avancer avec le Moderne soit sans.

Chez d’autres peuples, le Juif s’avance aussi avec son monde de la sensation et provoquent les mêmes monstruausités (parce qu’elles viennent toutes de lui) sur le trône. Et donc il peut ainsi dire que l’art Juif est "international". Mais il prouve seulement qu’il n’y a aucun idéal de beauté perçu identiquement par tous les peuples, parce qu’il montre simplement que tous les Juifs dans tous les pays éprouvent le même idéal. Donc, nous avons ici le même phénomène qui, dans le domaine racial et physique est présenté aux peuples comme le slogan de l’égalité de toute chose avec un visage humain. C’était le triomphe des Juifs dans l’art et ce triomphe fut beaucoup plus destructif parce qu’il mettait a l’écart des conceptes fondamentaux.

Les Mariages sont Fondés sur les Bases de la Beauté

Depuis que l’on parle beaucoup de l’art ici, il doit y avoir beaucoup de lecteurs qui lisent de telles choses avec un certain léger ennui. L’Art, ils supposent est une question d’objets, et destiné aux gens ayant assez d’argent pour accrocher de grands travaux dans leurs maisons.

Si c’était le cas, alors le Führer n’aurait pas dû combattre le danger Juif dans ces secteurs spirituels et aussi intensément.

Ce qui est exprimé dans l’art, vient du coeur et va au coeur. Et c’est trés décisif qu’un peuple sente dans son coeur ce qui est magnifique, surtout, ce que le jeune peuple veut atteindre c’est un idéal, parce que l’amour et la sélection du camarade sont directement déterminés par ces sentiments.

Retournons aux vieux temps et offrons les hommes des plus divers peuples la représentation de la Madonna. Si nous voulons choisir comme les Allemands, nous aimerions probablement les formes cul-mineuses, nobles et claires parmi les meilleures femmes.

Le même procédé se produit - mais dans une forme plus belle - année aprés année parmi la Jeunesse de notre peuple, qui se rassemble et se lie pour la vie.

Même si dans certains cercles et dans des temps plus précoces, la dénomination des classes et des religion jouait une certaine autorité, les mariages étant aprés tout, toujours réalisés dans le coeur.

Mais pourtant les conceptes de beauté et de finesse viennent dans le coeur - qu’ils soit nés ou endoctrinés - et la malchance poursuit son chemin. Dans la routine de tous les jours du mariage et la lutte pour survivre, ces qualités trompeuses embrassèrent autrefois le coeur. Les fondations véritables, détérminées pour le sang d’une personne, apparaissent et trouvent quotidiennement les expressions comme des voeux, des tendances et des actions qui ne peuvent pas être suprimés par la logique. Donc, le bonheur dans le mariage est brisé et cet élément de base d’un peuple s’écroule; ainsi un peuple est détruit de l’intérieur, ainsi triomphe le Juif! Soyons clair que nous devons reconnaître ce danger, mais ce poison s’écoule toujours dans le corps de notre peuple et doit être combattu dans toutes ses plus petites expressions.

Et chaque homme-SS doit être particulièrement prudent a être attentif ici, au sein le peuple et surtout dans son propre coeur. - W.J.

Adapté de : SS Leitheft, volume 7, numéro 2a.

- Nouvelles NS #6

NSDAP/AO Français