Nazi Lauck NSDAP/AO Francais Nouvelles NS 105-16 . . .

Nazi Lauck NSDAP/AO

Nouvelles NS

du NSDAP/AO internet-édition française

Numéro 105/16 - 2000 automne (111)

La NSDAP/AO a créé ce bulletin de Nouvelles NS pour une amélioration de la communication avec des camarades, des organisations et des revues dans des pays où il ne publie pas pour l’instant de journal. (Par Ex NS Kampfruf en langue allemande depuis 1973 en The New Order en langue anglaise depuis 1975.) 200 Fr. Franc pour les douze prochaines éditions.

Des collaborateurs dans les différentes espaces linguistiques sont recherchés. La connaissance de l’allemand ou de l’anglais est une nécessité, afin de pouvoir s’entendre avec l’Office du NSDAP/AO comme pour le travail de traduction.

Les différentes éditions en langues peuvent paraître à des moments différents et ne pas être identiques en contenu.

NSDAP/AO, P.O. Box 6414, Lincoln, NE 68506 USA

http://www.nazi-lauck-nsdapao.com

Attaque virtuelle !

L’offensive Internet lancée cet été a été un véritable succès ! Le nombre quotidien de visites sur le site du NSDAP/AO a maintenant atteint les cinq chiffres !!! Mein Kampf est téléchargé des MILLIERS de fois chaque mois.

Bien que le NSDAP/AO a eu des sites depuis bon nombre d’années, ce n’est qu’en janvier 2000 qu’une campagne systématique à long terme s’est développée et a été lancée avec la création du nouveau « nom de domaine » du site à http://www.nazi-lauck-nsdapao.com ! Depuis cet instant, le nombre de visiteurs double chaque mois.

Bientôt, quelques treize langues étaient disponibles et Mein Kampf fut ajouté.

Les préparations ont été intensifiées en juillet avec le travail commun de camarades de toutes nationalités et de toutes tranches d’âges. En août, la grande campagne promotionnelle fut commencée avec les « jeux nazis pour PC » qui peuvent être téléchargés gratuitement. La version nazie du NSDAP/AO du jeu Doom était bientôt en ligne dans huit langues, aussi bien que deux anciens jeux. Un autre jeu plus avancé est encore en préparation …

Une version illustrée de Mein Kampf a remplacée l’ancienne. Trois livres plus simples et des bandes-dessinées ont aussi été ajoutés. Aussi, des dépliants peuvent être téléchargés, imprimés et distribués n’importe où dans le monde ! Même de la musique .mp3 est maintenant en ligne. L’hymne du parti Die Fahne Hoch ! fut téléchargée comme un V2 ! Elle fut suivie de très près par Deutschlandlied.

Chaque téléchargement inclut un fichier de promotion pour le NSDAP/AO, qui contient des instructions pour accéder à un site bloqué, ainsi que des astuces pour l’activisme sur Internet.

Les médias juifs émerveillé d’Allemagne – de la télévision et de la presse – ont immédiatement répondus en montrant le site du NSDAP/AO et en montrant très clairement l’adresse URL du site ! Le seul ‘mauvais’ côté de cette hausse de visites est que lorsque les transferts de données augmentent, les tarifs de logement du site augmentent aussi !

L’actuelle concentration sur Internet de notre activisme pourrait temporairement être plus longue, mais à long terme, tout ira mieux. Entre-temps, nous demandons à nos lecteurs de nous comprendre et de nous supporter.

ENSEMBLE, NOUS SOMMES FORTS !

Le SS-Obergruppenführer Reinhard Heydrich :

Un exemple pour les générations futures

par H.H. Norden

Reinhard Tristan Eugen Heydrich est né le 7 mars 1904 à Halle an der Saale. Il était le fils de Richard Bruno Heydrich, un compositeur, et de Elisabeth Anna Amalia Krantz. Le père était au moment de sa naissance, directeur d’une école de musique. Reinhard a visité le Gymnase de la Réforme de la Hedwigstraße à Halle an der Saale. Déjà en tant qu’étudiant, il était déjà très éduqué. Il étudiait en profondeur le livre « Histoire de la civilisation » de l’auteur français Charles Seignobos et discutait du contenu avec son ami Erich Schultze.

Après avoir terminé son école de grammaire, Reinhard Heydrich prit part à la Reichsmarine en tant qu’observateur de cadet à Kiel-Holtenau. L’influence du fameux « Seeteufel » Graf Luckner, qui restait souvent à la résidence familiale des Heydrich en tant qu’invité, a certainement été un argument dans son choix de partir à la marine. Il commença sa carrière avec le Crew 22. Après une période d’essai de quatre ans et demi, il fut nommé Lieutenant le 1er octobre 1926 et suivit ensuite une formation pour devenir officier de liaison. En 1928, il devint premier Lieutenant (Oberleutnant). Selon le vice-amiral Kleikamp, Heydrich était un homme dont le talent, l’adresse et la connaissance étaient concentrés. Rien ne soupçonnait détruire sa carrière dans la marine. Le destin cependant en décida autrement. Le 6 décembre 1930, le Oberleutnant Heydrich rencontra la jeune fille de dix-huit ans Lina von Osten. Elle venait de l’île de Fehmarn dans le Ostsee, où son père était dirigeant d’une école. Quelques jours plus tard, le couple était formé. Heydrich envoya alors sa candidature à une ancienne petite-amie qui était la fille d’un industriel très puissant. Le père en question demanda qu’il marie sa fille. Après son refus, le père contacta l’amiral Raeder ce qui résulta sur son expulsion. Il est remarquable que personne n’ai jamais découvert la moindre évidence concernant la décision de la Cour de l’honneur. Heydrich lui-même pensa qu’il fut renvoyé à cause de ses idées politiques.

Bien que le suivant SS-Obergruppenführer Karl von Eberstein Heydrich avait contacté Heinrich Himmler, qui était devenu Reichsführer SS en janvier 1929, Himmler était juste à la recherche d’un homme capable de construire un service d’intelligence pour les SS. Il donna à Heydrich vingt minutes pour mettre sur papier comment il réaliserait cette tâche. Heydrich écrivit donc ses idées, mettant en scène une future organisation structurée, et soumit ces idées au Reichsführer, qui fut très impressionné et décidé de suite de l’engager en tant qu’officier à la marine. Heydrich, qui était déjà devenu membre du NSDAP le 1er juin 1931, devint membre des SS à Hambourg le 14 juillet 1931. Il était maintenant un SS-Sturmmann avec l’insigne SS 10120. Le 26 décembre 1931, le mariage entre Reinhard Heydrich et Lina von Osten eut lieu dans l’église du petit village de Grossenbrode.

Heydrich commença maintenant à construire un département intelligent. Ceci se passait dans les premiers jours et est connu comme étant « l’Abteilung Ic. » . A la fin de l’année 1931, deux pièces furent louées pour les SS-Ic, au quatrième étage du 25 de la Türkenstraße à Munich. C’était la résidence d’une membre du parti, Viktoria Edrich, qui avait été cachée durant la période pendant laquelle les SA et les SS étaient interdits. A cette époque, Heydrich était SS-Hauptsturmführer. Le 25 décembre 1931, il devint SS-Sturmbannführer et le 29 juillet 1932, SS-Standartenführer et Chef du SD, le département du Renseignement du Reich. En effet, le nouveau nom du département d’intelligence était devenu Service du Renseignement. En septembre 1932, le SD avait son propre siège dans une petite villa au numéro 4 de la Zuccalistraße à Munich ; Heydrich et sa femme vivaient à la même adresse. En tant que leader du SD, Heydrich était appelé C ; son bureau « Zentrale Dienststelle des SD ». En juin 1933, le premier fils de Heydrich, Klaus, naquît. L’année de la venue au pouvoir, 1933, il obtint aussi le titre de SS-Brigadeführer. Le SD avait maintenant son siège social à la Wittelsbacherplace de la Briennerstraße de Munich. Le 9 novembre 1933, le SD devint un bureau SS indépendant. Durant les mois de novembre et décembre 1934, le SD déménagea au 102 de la Wilhelmstraße à Berlin. Le 17 juin 1936, Reinhard Heydrich devint Chef de la Sicherheitspolizei et du SD. Le 27 septembre 1939, le Reichssicherheitshauptamt fut créé avec Heydrich comme chef. En 1940, il fut élu « Präsident der Internationalen Kriminalpolizeilichen Kommission ».

Au début de la campagne allemande de l’Ouest, Heydrich passa son examen de pilote de chasse. Pendant la campagne de Norvège, il vola depuis Stavanger plusieurs vols de reconnaissance au-dessus de l’Angleterre et de l’Ecosse avec un Me 110. Pour ses actes héroïques, il fut récompensé de la « bronzene Frontflugspange » et de la « Eiserne Kreuz II ». A la mi-mai 1940, il retourna à Berlin. Le 1er janvier 1940, devint Reichsleiter du « Fachamtes Fechten im NS-Reichsbund für Leibesübungen ». Pendant la campagne de Russie, Heydrich servait à nouveau en tant que pilote et fut récompensé de la « silberne Frontflugspange » et de la « Eiserne Kreuz I ».

Le 23 septembre 1941, Hitler enleva ses fonctions au Reichsprotektor für Bohem und Mähren Constantin Neurath et le remplaça par Reinhard Heydrich le 27 septembre 1941. En même temps, il fut élu SS-Obergruppenführer. Le Führer utilisa Heydrich pour concevoir le gouvernement en harmonie dans le Reich. Karl Hermann Frank, le Staatssekretär, qui descendait du Studentland, pouvait l’assister.

A Prague, Heydrich assumait le commandement durant une cérémonie officielle à Hardcany Castle. Il déménagea ensuite avec sa femme et ses enfants dans le château de Jungfen-Breschan, situé à environ vingt kilomètres de Prague. En contradiction avec la fausse information, Heydrich fut bien admis au Protectorat. Deux-cent mille paire s de chaussures furent distribuées gratuitement et les rations de tabac pour les travailleurs augmenta soudainement. Heydrich avait aussi des projets pour reconstruire Prague en tant que ville allemande et donc de la lier au système Autobahn allemand avec Berlin.

Derrière la position du Reichsprotektor, Heydrich conserva le bureau du chef du Reichssicherheitshauptamt. Le 20 janvier 1942, il présida une conférence qui avait lieu à la villa Am Großen Wannsee 56/58 à Berlin. Le Reichsmarschall Hermann Göring avait permis à Heydrich de faire les préparations en ce qui concernait la question du problème juif. Contrairement aux allégations de la presse, l’objectif de l’Allemagne nationale-socialiste n’était pas l’extermination physique de tous les Juifs, mais bien de cesser l’influence juive sur l’économie et la communauté allemande. Dans les années trente déjà, les département du Gouvernement allemand avaient déjà pris l’initiative de stimuler – en collaboration avec les organismes juifs – l’émigration de tous les Juifs d’Allemagne vers la Palestine.

Pendant ce temps, Eduard Benesch, qui se considérait lui-même comme un président en exile, était en train de concevoir des plans pour assassiner Heydrich. Deux officiers non-commissionnés de la l’armée tchécoslovaque, Jan Kubis et Josef Gabcic, furent choisis pour cette mission. Ensemble et accompagnés d’autres furent parachutés dans le protectorat le 28 décembre 1941. Durant les mois qui suivirent, ils furent cachés et fabriquèrent des renseignements sur la vie d’Heydrich. En connexion avec l’augmentation des activités des groupes terroristes, stimulés et financés par Londres, en particulier en Belgique et en France, Heydrich devint Chef der Zivilverwaltung pour la Belgique et le Nord de la France et Protecteur de la France de Vichy. Le 27 mai 1942, il retourna à Berlin en avion pour une réunion avec le Führer. A ce moment, les assassins avaient choisi une petite localité autour de Prague du nom de Holeschowitz. Le 27 mai 1942, Heydrich quitta Jungfern-Breschan à 10 :00 ; à 10 :30, il arriva au lieu où les assassins l’attendaient. Il était conduit par le SS-Obserscharführer Klein, dans sa Mercedes ouverte de couleur vert foncé. L’un des meurtriers, Gabcic, chargea une mitraillette et visa Heydrich mais rien ne se passa. Son arme eut un disfonctionnement et le tir fut raté. Heydrich prit alors son propre pistolet et tira sur Gabcic. Mais à ce moment, le second meurtrier, Kubis, lança une bombe qui explosa le pneu arrière-droit de la Mercedes. Il réussit à avoir Kubis plusieurs fois mais subit de sérieuses blessures. Une jeune fille tchèque lui porta secours et l’emmena à l’hôpital Bulovka. Mais les soins apportés ne servirent à rien. Le matin du 4 juin 1942, une semaine plus tard, Reinhard Heydrich mourra.

Le corps du défunt resta couvert d’un drapeau dans la propriété du Reichsprotektor, dans la cour du château Hardcany. Dans l’après-midi du 7 juin 1942, le corps fut transporté par train depuis Prague jusqu’à Berlin pour être conservé d’abord au Reichssicherheitshauptamt, Prinz Albrechtstraße 8, et plus tard, le 9 juin 1942, dans le Mosaic Hall de la nouvelle Chancellerie du Reich. Pendant la cérémonie funéraire, le Reichsführer SS Heinrich Himmler fit un discours dans lequel il souligne l’importance de Reinhard Heydrich. Le dernier à parler fut Adolf Hitler qui le désigna comme l’un des meilleurs nationaux-socialistes, l’un des plus grands défendeurs de l’idée du Reich allemand, l’un des plus grands adversaires des ennemis du Reich. Le Führer le récompensa de la Verwundetenabzeichen en or et de la oberste Stufe des Deutschen Ordens. Le cercueil avec le corps de Heydrich fut placé dans une diligence tirée par six chevaux noirs et transporté depuis la Wilhelmstraße au Cimetière des Invalides. C’est là que fut laissé la dépouille du grand Reinhard Heydrich.

De quelle manière, nous, nationaux-socialistes du vingt-et-unième siècle, pouvons-nous suivre l’exemple que Reinhard Heydrich nous a donné pendant sa vie ? En premier lieu, nous devons croire fortement en l’idéologie nationale-socialiste et être prêt à tout ce qui est nécessaire pour l’avenir de la race aryenne. C’est une idée sacrée de combattre solidement nos ennemis. Si il le faut, nous seront prêts à utiliser la force, même si nous ne le désirons pas. Nous ne reconnaissons pas la légitimité du système démocratique qui gouverne en Europe depuis 1945 et l’un de nos buts est donc de conquérir les démocraties et d’éliminer les politiciens proéminents de cette terrible époque. Quand en tant que nationaux-socialistes, nous désirons posséder les forces politique et militaire, il y a un long chemin à faire. De temps en temps, nous pouvons remarquer l’un ou l’autre politicien comparable aux grands des années vingt et trente. C’est une insulte pour les nationaux-socialistes que les médias contrôlés par les Juifs mettent en première page les politiciens qui se disent nationalistes et donc patriotes – pensons à certains en Autriche et en Belgique. Ces politiciens n’ont rien à faire avec l’idéologie de notre Führer Adolf Hitler, puisqu’ils répètent assez souvent qu’ils sont différents devant les crimes de guerre causés durant le Troisième Reich. La vie du SS-Obergruppenführer Reinhard Heydrich nous montre le chemin à suivre. Nous ne quitterons jamais cette route. La victoire sera bientôt à nous.

Heil Hitler !

Nous remercions l’auteur de cet article. Merci aussi aux camarades qui ont traduit ces articles dans leur langue. Cela permet à plus de camarades des quatre coins du monde de se mettre au courrant !

La solidarité nationale-socialiste en action !

Nouvelles du Mouvement

Les marches de Hess aux Pays-Bas et au Danemark

Le 26 août, quatre-vingt camarades allemands et flamands marchaient à Echt sans incident. Le 29 juillet, 100 camarades du Danemark, de Suède, de Finlande, de Norvège et d’Allemagne marchaient dans la ville danoise de Helsingor.

L’Action Hess à Hofgeismar, en Allemagne

Au treizième anniversaire de mort de Rudolf Hess, 17 superbe peintures murales – aussi bien que des slogans du NSDAP/AO – ont été découvertes à Hofgeismar, en Allemagne, si l’en en croit la presse HNA allemande du 17 août. La police prit ce cas très sérieusement parce qu’il s’agissait d’un action énorme qui ne s’était encore jamais produite auparavant.

Premier jeu pour PC du NSDAP/AO

Merci pour le premier jeu gratuit pour PC du NSDAP/AO – NAZI DOOM (NSDAP/AO). Les visites sur le site ont tout explosé ! Disponible en huit langues différentes : Anglais, Allemand, Français, Portugais, Espagnol, Néerlandais, Hongrois et Finnois. Téléchargement gratuit à http://www.nazi-lauck-nsdapao.com !

Publicité gratuite

Le 9 août, la télévision nationale allemande a montré les stickers du NSDAP/AO dans un flash spécial sur les raids organisés contre les terroristes néo-nazis à berlin. Un rapport d’une presse associée montrait le même jour le site du NSDAP/AO avec l’adresse URL très visiblement. La même chose s’est produit sur la télévision allemande ARD. Et même encore à la TV PRO SIEBEN.

Un Allemand sur six pense ‘Droite’

Si l’en en croit le rapport du sociologue allemand Richard Stöss, un Allemand sur six pense comme un extrémiste de droite. (Source : Der Spiegel Online, 28 juillet 2000)

L’Alerte aux Voyageurs distribuée à l’Aéroport de Minneapolis

Les camarades du Mouvement National-Socialiste (NSM) ont distribué l’Alerte aux Voyageurs à l’Aéroport St Paul de Minneapolis le 27 juin. C’est une action de solidarité NS.

Raids en Saxonie

Le 24 juin, 250 policiers ont fait un raid de 50 maisons – incluant celle d’un membre du Conseil communal – dans la région de Pirna dans la province allemande de Saxonie. Le but de cette action était de prendre en flagrant-délit le plus de SS membres d’organisation possible, estimant avoir 300 poursuivants. Ils ont trouvé des explosifs, des grenades, des revolvers, des bazookas et une large quantité de matériel de propagande. Les autorités furent choquées que des gens des classes moyennes étaient impliquées. Des rumeurs disent que la police locale et la douane étaient avec eux. (Source : FAZ Online, 5 juillet 2000)

Nouveaux autocollants nazis

100 pour US$ 500 – 500 pour US$ 1500 – 1000 pour US$ 2500 *

Ajoutez vous-même les frais de transport : 10% pour les USA – ailleurs 15% pour la surface ou 30% par avion.

Nom _____________________________________________

Adresse __________________________________________

Ville ________________________ Code postal ___________

Pays _____________________________________________

NSDAP/AO – PO Box 6414 – Lincoln – NE 68506 - USA

COPIEZ ET DISTRIBUEZ !

Joignez-vous au NSDAP/AO

Le N.S.D.A.P. AUSLANDS- UND AUFBAUORGANISATION (NSDAP/AO.) est une organisation de reconstruction internationale du parti National-Socialiste destinée à promouvoir une révolution de tous les BLANCS pour la restauration du pouvoir BLANC dans toutes les nations BLANCHES.

Le NSDAP/AO mène un combat implacable contre l’injuste mise au ban du National-Socialisme en Allemagne et dans toute l’Europe, où il est organisé en cellules secrêtes. Il s’efforce d’obtenir la réforme du NSDAP en tant que parti politique légal, avec le droit de participer aux élèctions "démocratiques". Le but final est la création d’un état National-Socialiste dans un Reich allemand souverain et uni.

Les activités et le fait d’être membre du NSDAP/AO sont internationals. Les camarades Nationaux-Socialistes du monde entier bénéficient de journaux Nationaux-Socialistes, d’affiches, d’autocollants, etc..., imprimés dans différentes langues. Le NSDAP/AO publie des journaux tabloïdes: NS KAMPFRUF en allemand depuis 1973 et THE NEW ORDER en anglais depuis 1975. Il publie irrégulièrement un bulletin de nouvelles Nationales-Socialistes dans les langues suivantes:. français, italien, espagnol, portugais et hollandais.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Je désire devenir membre officiel du NSDAP/AO et payerai régulièrement ma cotisation mensuelle de 40 FF. Je suis en accord fondamental avec les convictions et les buts du NSDAP/AO. Les membres officiels du NSDAP/AO recoivent automatiquement NOUVELLES NS.

Voici ma contribution initiale en FF. __________ (240 FF. minimum.)

NOM, prénom _____________________________________________________________

rue _______________________________________________________________________

code postale ____________________ ville _______________________________________

pays ______________________________________________________________________

NSDAP/AO - PO Box 6414 - Lincoln NE 68506 - USA

http://www.nazi-lauck-nsdapao.com

NSDAP/AO Français