NSDAP-AO

Section française

 

 

 

Skinheads : La main tendue




Si vous demandez au commun des mortels ce qu’est un « nazi » contemporain il y a de fortes chances pour qu’il vous réponde « C’est un crâne rasé en treillis ! ».

Quelle absurdité…

Mais, il faut bien le dire, on a nous tant de fois dressé dans les journaux télévisés et les pseudos enquêtes journalistiques le portrait « typique » du National-Socialiste d’aujourd’hui qu’il est plutôt compréhensible que les gens peu au fait des réalités de notre mouvement s’en tiennent à ce qui leur est rabâché systématiquement, à savoir qu’en règle générale, et sauf cas particulier relevant de l’anecdotique, un « Nazi » est tout simplement un Skinhead. Or les Skinheads jouissent hélas d’une mauvaise image auprès de la population qui croit abusivement que ces individus à l’allure peu engageante sont de dangereux criminels en puissance.

Il est donc plus qu’opportun de remettre les pendules à l’heure et de rétablir certaines vérités fondamentales.

Premièrement, les « Nazis » sont ils des Skinheads ?

A cette question nous devons répondre catégoriquement non. Si un certain nombre de Skinheads se revendiquent ouvertement du National-Socialisme, il est mensonger d’affirmer que tous les Nationaux-Socialistes sont des Skinheads. D’ailleurs, dans les sphères les plus élitistes du Mouvement, chez les idéologues, les politiciens et les stratèges, l’on méprise et l’on condamne tous ceux qui se réclament de notre camp mais qui, dans leurs faits et gestes quotidiens ou à l’occasion d’un quelconque débordement, se conduisent de manière impardonnable au regard des préceptes établis autrefois par nos illustres prédécesseurs.

Il est ainsi reproché aux Skinheads dans leur globalité un réel manque de discipline et de rigueur, un goût immodéré pour l’alcool, les tatouages et les piercings ; Pour certains un comportement assimilable à l’hooliganisme (sont notamment visés les fanatiques de football tendant plus le bras par provocation que par réelle conviction) ; Et pour un plus petit nombre encore, des actions aussi irresponsables que nuisibles pour notre cause (nous faisons ici référence à ces quelques cas isolés de profanation de cimetières ou à ces rixes avec des allogènes).

Plus fondamental encore, les véritables Nationaux-Socialistes s’accordent pour dire que les Skinheads, dans leur immense majorité, n’ont que très peu de culture idéologique et de formation politique. Conséquence indirecte : Relativement peu d’actions constructives sont à porter au crédit de ces partisans, qui végètent souvent sur le plan opérationnel et qui forment d’avantage une communauté musicale et culturelle qu’un corps de soldats politiques.

Pourtant il existe des Skinheads remarquables, cultivés, droits de comportement, et perspicaces quant à la manière dont nous devons livrer notre guerre. Parmi eux se trouvent de bons conjoints et de bons pères de famille, d’honnêtes travailleurs, et des combattants de valeur prêts à verser leur sang pour voir un jour leurs idéaux triompher. Ceux là sont assurément de vrais Nationaux-Socialistes.



Autre point d’importance : Tous les Skinheads ne se déclarent pas Nationaux-Socialistes. Ceux qui l’ignorent doivent savoir que la mouvance Skinhead est née dans le milieu des années 60 avec les « Mods » et que ceux-ci ont engendré toute une descendance se divisant en différentes familles ; Chacune ayant ses codes vestimentaires, ses influences culturelles et musicales, ses centres d’intérêts également – dont la politique ne faisait initialement pas partie. Ce n’est que dans les années 80 qu’apparurent les Skinheads « néo-nazis » (Boneheads), et leurs antagonistes, les Redskins ; Lesquels sont ouvertement antifascistes et pro-communistes.

Il existe donc différents courants au sein de la Mouvance Skinhead, et la plupart n’ont absolument rien à voir avec le National-Socialisme, voire lui sont résolument hostiles.



Si l’on s’intéresse à la façon dont est structurée la sphère Skinhead NS on peut résumer grossièrement les choses de la façon suivante :

Au cœur se trouve la scène musicale Oï / RAC qui repose sur des groupes à la notoriété variable, jouant à la fois le rôle d’artistes et de propagandistes. Une position pas toujours aisée à tenir du fait du conflit d’intérêts qui peut en résulter…

En marge se trouvent de petites entreprises de production musicale et de merchandising, alliant de manière plus ou moins réussie - et honnête intellectuellement parlant - business et idéologie, et dont l’une des principales préoccupations est de ne pas tomber sous le coup de la Loi pour apologie de ceci ou incitation à cela.

Quelques rares groupuscules d’activistes traduisent la volonté de certains de s’engager dans un combat réellement politique, mais par manque de stratégie et de professionnalisme les résultats s’avèrent souvent médiocres et coûteux en terme d’arrestations et d’image médiatique.

Enfin il y a la foule des anonymes, qui se retrouvent à l’occasion de concerts ou de soirées privées, et qui pour la plupart attendent passivement des jours meilleurs…

On ne saurait terminer ce tour d’horizon succinct sans évoquer les organisations internationales Blood & Honor / C18 qui s’efforcent d’organiser la résistance et d’unifier les différents mouvements en prônant l’activisme individuel dans le respect des principes nationaux-socialistes.

Selon les Renseignements Généraux il y aurait moins de 5 000 Skinheads « néo-nazis » en France, ce qui peut sembler dérisoire mais qui ne l’est cependant pas : 5 000 individus armés, entraînés et déterminés, cela représente une véritable petite armée et c’est amplement suffisant pour mener à bien quantité d’opérations sur le terrain !

Nombreux sont ceux qui voudraient passer à l’action mais qui ne savent quoi entreprendre et qui ignorent tout de la façon dont il faudrait procéder idéalement.

A tout Skinhead sérieux PHENIX tend la main. Tu es le bienvenu au sein de notre Mouvement si tu partages nos valeurs et notre ligne de conduite, qui sont celles du National-Socialisme pur et dur.

La révolution nationale-socialiste a besoin de combattants aguerris et de soldats politiques à la volonté d’acier. Il y a énormément à faire pour qui veut participer au combat ; Chacun peut trouver sa juste place au sein du Mouvement en fonction de ses envies et de ses capacités.

Skinhead, nous te proposons :

- D’œuvrer dans le respect absolu de la doctrine NS et dans la continuité de ce qui a été entrepris du temps du IIIème Reich ;

- D’honorer par nos propos et par nos actes la mémoire de tous ceux tombés autrefois, et de glorifier Adolf Hitler, à tout jamais notre Führer ;

- De t’enseigner les bases idéologiques, politiques, philosophiques et spirituelles du National-Socialisme si tu ne les connais pas suffisamment

- De faire pleinement partie de notre organisation, qui est efficace car non officielle et qui fonctionne selon le principe de la Leaderless Resistance

- Un projet politique concret et viable, s’appuyant sur une analyse pertinente de la situation et sur une stratégie mûrement réfléchie

- Un programme d’action immédiat pouvant valoriser tes talents spécifiques et produire des résultats spectaculaires

- Un statut pour aujourd’hui et pour demain : Aujourd’hui combattant de l’ombre, demain Sturmabteilung (SA) lorsque nous pourrons parader à nouveau dans les rues de nos villes, drapeaux en tête

PHENIX c’est aussi :

- Une véritable camaraderie, basée sur la loyauté indéfectible et l’entraide effective

- De nobles valeurs parmi lesquelles l’honneur, le courage, le dévouement, l’intégrité, la rigueur, la persévérance etc…

- Le sens de l’initiative et des responsabilités

- La possibilité d’évoluer dans le Mouvement en fonction de tes qualités et de tes résultats

Skinhead, ne perds plus ton temps précieux : Passe à l’action et viens combattre à nos côtés pour le renouveau de notre idéologie et la survie de la race blanche.!

Pour tout renseignement écris-nous à : secphen@yahoo.com


Quelques précisions :

1) Jamais aucun renseignement personnel n’est demandé aux personnes qui nous contactent – Pour nous écrire utilise un pseudonyme et une adresse email anonyme - Il est vivement recommandé de préserver son anonymat sur Internet par tout moyen à sa disposition

2) Pour des raisons de sécurité bien compréhensibles nous n’acceptons aucune rencontre physique ni ne communiquons d’autres adresses que celle du Secrétariat du Mouvement

3) Nous n’avons rien à vendre, et ne demandons ni n’acceptons aucun argent


Heil Hitler !


 

Accueil | Éditoriaux | Actualités | Dossiers | Téléchargements | Militer | Contact